signeafAlexis Fichet   signenrNicolas Richard

yeux low

 

Les Signaux Faibles

Présenté aujourd’hui comme un sous-genre de la science-fiction, le post-apocalyptique décrit la vie des survivants après la catastrophe ayant détruit une grande partie de la population et des infrastructures humaines. C’est un genre riche et multiple, sans cesse réactivé, dont la littérature et le cinéma se sont emparé à de nombreuses reprises sous diverses déclinaisons (guerre nucléaire, catastrophe climatique, virus, « zombification » du monde, etc.) et dont les origines remontent à l‘Antiquité (cf. « l’Apocalypse de Jean » dans le Nouveau Testament).

Pour Signal Faible, nous nous intéressons moins à la catastrophe qu'à l'ambiance qui la précède. Nous sommes aujourd'hui abreuvés de récits plus ou moins catastrophistes, plus ou moins scientifiques, qui nous prédisent un futur dystopique. L'effondrement à venir, la crise climatique, le retour du fascisme, autant de menaces dont chacun mesure la réalité à l'aune de ses propres critères : y croire ou non, en tenir compte ou faire comme si de rien n’était, en prendre acte, anticiper ou nier… Autant d’attitudes et d’inquiétudes qui nourrissent notre réflexion d’artistes et des questions que nous avons envie de partager.

Ce qui va nous intéresser dans ce projet, ce sont précisément les indices, réels ou fantasmés, que chacun perçoit avant l'effondrement : une ambiance, un détail, un sentiment personnel. Et les réactions face à ces perceptions.

 

Un vrai faux workshop

Dans la fiction du spectacle en cours d’écriture, les deux auteurs conçoivent un stage de survie
littéraire en forêt à destination de comédien.nes amateur.es. L’un des objectifs du stage conçu
par les deux auteurs est de se doter et d’inventer des outils littéraires pour survivre dans un
environnement post-apocalyptique. À la fois stage de pratique théâtrale, stage de survie, atelier
d’écriture, et tentative de production d’un savoir commun, ce « stage littéraire post-ap’ » comme
ils le nomment eux-mêmes, se joue des catégories pour devenir une expérience ludique et
inventive en forêt.

Les deux auteurs s'entraînent dans la forêt, de façon plus ou moins radicale, travaillent sur le fait
de former un groupe, de se déplacer dans le monde, de l'observer. S’entremêlent temps de
discussions, et moments contemplatifs, exercices physiques et poétiques.

 

Et la forêt ?

Tout le projet est accompagné d'images tournées en extérieur : en forêt.

SF Alexis en forêt

Signal Faible s’inscrit dans un dispositif vidéo très strict : les deux auteurs sont à la fois présents en vrai, devant nous, et dans une forêt imaginaire, filmée en arrière-plan. On les voit dans la forêt, en vidéo, et on les voit en vrai rejouer ce qui a été tourné dans la forêt. L’intérêt de ce dispositif est qu’il encadre de façon très joueuse les débats des deux auteurs en train de réfléchir aux Signaux Faibles. Ces images sont également un pendant poétique et imaginaire à la description des signaux faibles : il s'agit de montrer les auteurs, une communauté en devenir, en prise avec la nature, en formation.

Les auteurs sont dans la forêt, et lisent des livres.
Les auteurs sont dans la forêt et vérifient qu’ils savent encore grimper aux arbres.
Les auteurs sont dans la forêt la nuit et préparent un stage de survie littéraire pour amateur.es.
Les auteurs perçoivent un signal faible qui fait basculer la fiction. Ils s’enfuient.

 

croire

 

 

Déroulement du projet

signenr 2019
Une série de résidences des deux auteurs dans le cadre de la Coopération Nantes-
Rennes-Brest : nous progressons dans l'écriture, affinons le projet, et expérimentons le dispositif
vidéo.


Du 1er au 6 juillet : Au Bout du Plongeoir, Domaine de Tizé (Thorigné-Fouillard)
Du 11 au 16 novembre : La Chapelle Dérézo (Brest)
Du 16 au 20 décembre : La Fabrique de Chantenay (Nantes)

Présentations publiques
— samedi 28 et dimanche 29 septembre 2019 dans le cadre « Les Bons Jours Au bout du plongeoir », domaine de Tizé (35)
— vendredi 15 novembre 2019 à la Chapelle Dérézo, Brest (29)
— jeudi 19 décembre 2019 à 18h30 dans le cadre d'un « Jeudi des fabriques », La Fabrique Bellevue-Chantenay, Nantes (44)

avec le soutien de Au bout du plongeoir dans le cadre de la coopération Nantes-Brest-Rennes

signenr 2020 : création

 

Nicolas Richard et Alexis Fichet

SF Nicolas et AlexisMembres fondateurs du collectif Lumière d'août, les deux auteurs -- parallèlement à un travail d'écriture personnel -- répondent à des commandes d'écriture, mais jouent aussi les rôles de dramaturges ou d'assistants (par exemple avec Frédéric Fisbach pour Alexis Fichet, avec Julie Bérès pour Nicolas Richard). En 2018-2019, ils sont comédiens dans Issues, de Samuel Gallet, mis en scène par Simon Le Moullec.

Curieux de formes radicales et/ou expérimentales, ils ont créé ensemble plusieurs projets à mi-chemin entre la performance et le théâtre dont ils ont été les interprètes et les auteurs : Brouille, 2008, Propriété, 2010, Homère Homer, 2013.

Dans la suite de ces projets, les deux auteurs cherchent un dispositif qui leur permette de continuer à travailler sur les liens entre écriture, lecture et performance. Dans le même temps, ils souhaitent poursuivre le travail engagé pendant Homère Homer avec les comédien.nes amateur.es : entre éducation populaire et création de communauté éphémère.

Nourris pendant la première résidence de création (Espace Khiasma, novembre 2017) de textes et de vidéos tournant autour de la notion de science-fiction (SF), Nicolas Richard et Alexis Fichet explorent les plaisirs de la fiction.

 

Bibliographie indicative

signeaf VONNEGUT Kurt, Galapagos
signeaf K. DICK Philippe, Dr Bloodmoney
signeaf LE GUIN Ursula, La Main gauche de la nuit
signeaf TSING Anna Lowenhaupt, Le Champignon de la fin du monde
signeaf ORESKES Naomie, L'Effondrement de la civilisation occidentale
signeaf HARRAWAY Donna, Manifeste Cyborg
signeaf KOHN Eduardo, Comment pensent les forêts
signeaf VIDAL Bertrand, Survivalisme
signeaf SERVIGNE Pablo, STEVENS Raphael, Comment tout peut s'effondrer

 SF champignons

contacts

Alexis Fichet – alexisfichet[a]lumieredaout.net – 06 71 22 82 04

Nicolas Richard – nicolasrichard[a]lumieredaout.net – 06 83 11 60 55

Charlotte Hubert-Vaillant, administratrice – charlottevaillant[a]lumieredaout.net – 02 22 93 57 69