DANSEUSE, COMÉDIENNE

Katja FleigArtiste chorégraphique née à Konstanz en Allemagne, Katja Fleig est formée à la Folkwanghochschule de Essen en Allemagne, à la Theaterschool à Amsterdam et au CNDC d’Angers. De 1991 à 1995, elle travaille avec le Studio DM (Catherine Diverres et Bernardo Montet) qui prend la direction du Centre Chorégraphique de Rennes et de Bretagne en 1994.
Elle interprète les créations suivantes : Concertino, Tauride, Ces poussières, l’Ombre du ciel et Retour. En 1996, elle rejoint pour une dizaine d’années le Théâtre du radeau, sous la direction de François Tanguy. Elle joue dans La Bataille de Tagliamento, Orphéon et Les Cantates.

Cette même année, elle co-fonde l’Ensemble W qui réunit des artistes vivant en France et au Japon avec Eiji Nakazawa, Olivier Gelpe, Chistine Burgos, Frédéric Richard, Mitzuyo Uesugi et Minoru Hideshima. Nait de cette collaboration Les journaliers puis Donkey is going.

En octobre 2002, elle co-signe avec Paul Wenninger la conception et la chorégraphie de co-Kon cut, une pièce pour 5 danseurs créée au festival Imagetanz à Vienne en Autriche. Elle rencontre Tomasz Nowakowski, son premier Maître de Taichi, auprès duquel elle se forme régulièrement jusqu’à maintenant.

En 2003, elle fonde l’association enCo.re à Rennes et développe entre 2003-2006 2voix, un projet de recherches et créations pluridisciplinaires, avec entre autres Daniel Dobbels, André Markowicz, Patricia Allio, Seijiro Murayama, en partenariat avec le CCNRB, le Triangle, Le Bon Accueil et La Fonderie au Mans. Durant la saison 2005/2006, Katja Fleig est accueillie en résidence au Triangle/Plateau pour la danse à Rennes pour développer 2voix et la création de la pièce voix fréquent. En 2006, elle commence à suivre l’enseignement du style Tai Ki Kung avec le Maître chinois Dr. Ming Wong en Italie. En 2007, elle crée voix fréquent - 2e édition au CCN Rillieux-La-Pape.

Elle entame ensuite un cycle de recherche autour de l’identité artistique et crée KF née en février, forme courte pour l’espace publique en 2008, et en 2009 l’ABC de KF, solo accompagné d’un dj. En 2008, elle découvre la technique de la constellation systémique et entame une formation en Allemagne avec Dr. A. Mahr en 2011.

Entre 2010-2013, elle poursuit ses recherches autour de l’identité artistique et conçoit décampement : if you say something, say something, avec Camilla Graff Junior et genau avec NicoNote.

Depuis 2011, elle propose les visites chorégraphiques (projets participatifs in situ) entre autres au Domaine de Tizé, aux Champs Libres, au Centre hospitalier Guillaume Régnier à Rennes, au Château de Suscinio (56), à Lorient, au centre d'art contemporain de Kerguéhennec (56) et au CAC Passerelle à Brest.

En 2012/2013, elle reprend avec Catherine Diverrès le solo Ô Sensei. En mai 2013, elle crée le trio CKF, performance pour des passages cloutés, dans le cadre du festival Agitato au Triangle/Cité pour la Danse/Rennes

En 2014, elle participe au spectacle Blockhaus d'Alexandre Koutchevsky.


Extrait d'une photo de Caroline Ablain : Katja Fleig dans Blockhaus.