Comédien

Lamine DiarraLamine Diarra est diplômé d’Art dramatique de l’Institut National des Arts (INA) de Bamako (Mali). Jusqu’en 2005 il suit une formation d’acteur au Conservatoire National Supérieur d’Art Dramatique de Paris (CNSAD) avec Muriel Mayette et Georges Bigot. Il y rencontre Marion Gonzalez, Grégoire Oestermann, Claude Stratz, Jean-Paul Wenzel, Véronique Dietschy, Alain Zaepffel, Caroline Marcadé, Nicolas Lormeau, Catherine Hirsch, Robin Renucci…

En 2010, 2011 et 2012 il est interprète dans Ciel à Bamako/Ciel à Ouaga, Ciel dans la ville Afrique/France et Ciel à Brazza, spectacles de théâtre-paysage en zones aéroportuaires mis en scène par Alexandre Koutchevsky.

En 2010-2011, il met en scène Les Déconnards de Koffi Kwahulé à Bamako, Bobo Dioulasso et Ouagadougou, et au Lavoir Moderne Parisien à Paris.

En 2011, il est également collaborateur artistique au côté de Nabil El Azan pour la mise en scène de Dans la solitude des champs de coton de Bernard-Marie Koltès, au Théâtre de la fraternité à Ouagadougou et au Festival Mantsina sur scène à Brazzaville.

Il joue en 2008 dans Nous sommes de ceux qui disent non à l’ombre, textes de Aimé Césaire et un inédit de Dieudonné Niangouna, en 2007 dans Les soldats inconnus, création collective, mise en scène de Khalid Tamer, en 2004 et 2005 dans Noce de Sang, La savetière prodigieuse, Les amours de don Perlimpinpin, de Federico Garcia Lorca, mise en scène de Muriel Mayette, en 2003 dans Andromaque, de Jean Racine, mise en scène de Serge Lipsyc et dans La Mégère apprivoisée de William Shakespeare, mise en scène de René Jauneau, en 2002 dans Mangeront-ils ? de Victor Hugo, mise en scène de Julien Téphany, au Théâtre Sylvia Monfort, Comédie de St Etienne, en 2001 dans La noce chez les petits bourgeois de Bertolt Brecht, mise en scène Jean Marie Lehec.

Il est collaborateur artistique auprès de Véronique Vellard (Anopée Théâtre-Paris) pour Nous Sommes d'ici, projet mené entre la France et le Mali.

En 2012-2013-2014 aux Récréâtrales Ouaga, au festival d’Avignon in et au Tarmac à Paris, il est interprète dans Et si je tuais tous madame ? texte et mise en scène d'Aristide Tarnagda.

Il a joué également dans Pour une renaissance Africaine de Philippe Piau et Yannick Jaulin au festival Le Nombril du Monde, Il nous faut des orgies d’Aristide Tarnagda mise en scène Véronique Vellard, aux CCF de Bobo Dioulasso (Burkina Faso) et de Bamako, Les Petites comédies de l’eau mise en scène Mustapha Aouar, Gare au théâtre, Le Prix de la méchanceté textes et mise en scène de Demba Koné.

Au Mali il joue dans Le mandat, d’Ousmane Sembene, mise en scène d’Aminata Diombana et Hamadoun Kassogué; Rien ne va plus, de Sada Sissoko, mise en scène d’Aminata Diombana et Hamadoun Kassogué; Chez tante Janet, texte et mise en scène d’Ousmane Sow, On se rencontre, mise en scène de Serena Sortorito et Félice Picco (Italie), Kankou Moussa, texte et mise en scène d’Ousmane Sow; Le monde a changé, texte et mise en scène d’Habib Dembélé Guimba, joué au Palais des Congrès de Bamako, Graine de chef, texte de Samba Niaré mise en scène Ousmane Sow.

Au cinéma et à la télévision il joue dans Karamoko de Boubacar Sidibé, Mamadou le truand de Kary Coulibaly, réalisé par B. Sidibé (rôle de Yakou - Théâtre filmé), Walaha série pour la télévision nationale, La Famille, long métrage réalisation Boubacar Sidibé.

Depuis 2014, il joue dans La place du chien de Marine Bachelot Nguyen (créé à la maison du Théâtre, Brest).

En novembre 2014 il est interprète dans Les Nègres de Jean Genet, mis en scène par Bob Wilson à l'Odéon à Paris.


Extrait d'une photo de Caroline Ablain : Lamine Diarra dans La place du chien.