Comédien

EliosNoel C.ABLAIN 4818

Depuis sa sortie de l’École Supérieure d’Art Dramatique du Théâtre National de Bretagne à Rennes en 2003, il joue à plusieurs reprises sous la direction de Stanislas Nordey (Atteintes à sa vie de Martin Crimp, Le Triomphe de l’amour de Marivaux et La nuit au cirque d’Olivier Py).

Il participe au projet Pièces d'identités dirigé par Roland Fichet en 2004. Il joue également dans les spectacles d’Éléonore Weber et de Patricia Allio (Je m’appelle Vanessa de Laurent Quinton puis dans Rendre une vie vivable n’a rien d’une question vaine au festival d’Avignon 2007 ainsi que dans Premier monde/Primer mundo en 2012).

Il a travaillé avec la compagnie La nuit surprise par le jour : Le bourgeois, la mort et le comédien, mis en scène par Eric Louis, et dans Le songe d'une nuit d'été, mis en scène par Yann-Joël Collin à l'Odéon (en 2008).

Avec Jean Pierre Baro il joue dans Ivanov (ce qui reste dans vie), dans Woyzeck ( je n'arrive pas à pleurer) et dans Gertrud de Hjalmar Söderberg.

Il a travaillé également avec Myriam Marzouki (Le début de quelque chose d'Hugues Jallon au festival d'Avignon, 2013) ainsi qu'avec Christine Letailleur (Le Banquet de Platon au festival Mettre en scène 2012 au TNB), David Geselson (En route-Kaddish en 2014), Guillaume Doucet (Dom Juan en 2015), Pascal Kirsch (Pauvreté, richesse, homme et bête en 2015). Il joue dans Nathan !? de Nicolas Stemann (création théâtre de Vidy-Lausanne, 2016). 

Il est régulièrement acteur pour la compagnie Lumière d'août :

signeakavec Alexandre Koutchevsky, dans le projet Ciel dans la ville entre 2007 et 2011 (à Rennes, Bamako et Ouagadougou), dans Blockhaus (création 2014), dans Ça s'écrit T-C-H (création 2017) et dans Rivages (création 2020).

signeakavec Marine Bachelot Nguyen, dans À la racine (festival Mettre en scène, 2011).



Extrait d'une photo de Caroline Ablain : Élios Noël dans Ça s'écrit T-C-H