Comédienne

Monique LucasAprès une formation au conservatoire de théâtre d'Angers en 1974 et divers stages notamment avec Richard Cieslack (acteur de la compagnie Grotowsky), elle crée en 1978 avec Roland Fichet la compagnie du Théâtre de Folle Pensée dans laquelle elle joue Le jeu et la chandelle et Peau de femme mis en scène et écrit par Roland Fichet ou encore Andromaque de Racine, Boeufgorod adaptation du Sang noir de Louis Guilloux, Le verger des délices 1- les pépins et Cabaret de Roland Fichet mis en scène par Bernard Colin, Suzanne de R. Fichet mis en scène par Annie Lucas.

De 1993 à 2001 elle participe à toutes les résidences et créations des Récits de naissances, cycle de spectacles rassemblant pendant dix ans plusieurs auteurs, acteurs et metteurs en scène autour du thème de la naissance : Christian Rullier, Jean-Luc Lagarce, Sylvie Chenus, Noëlle Renaude, Éléonore Weber, Eugène Durif, Stanislas Nordey, Robert Cantarella et Frédéric Fisbach.

En 2002, elle joue dans L'Africaine de Roland Fichet et Sacrilèges de Kouam Tawa mis en scène par Annie Lucas. Elle participe aussi avec Christophe Rocher à l'élaboration d'un projet autour du livre de Charlotte Delbo, Aucun de nous ne reviendra au Festival d'hiver à Saint-Brieuc. Le projet des Récits de naissances continue aux États-Unis. Elle part également en tournée au Cameroun en tant qu'assistante et comédienne sur Petits Chaos textes de Roland Fichet.

En 2003, elle travaille de nouveau au Cameroun en tant que metteur en scène sur Les petites comédies rurales de Roland Fichet.

En 2004, elle participe à la tournée Pièce(s) d'identités en France et en Afrique en tant qu'assistante générale, metteur en scène de Fenêtres et fantômes et comédienne notamment dans À l'étroit d'Alfred Dogbé et Ne t'endors pas de Roland Fichet mis en scène par Charline Grand.

En 2005, elle conçoit et joue dans Une heure impertinente avec Jarry, elle est comédienne dans Grand-mère Quéquette de Christian Prigent, mise en scène collective de Julie Béres, Alexis Fichet, Madeleine Louarn, Annie Lucas et Charlie Windelschmidt.

En 2007 et 2008, elle est danseuse et comédienne dans Bla, bla de Didier Guyon.

Avec Lumière d'août, elle joue dans Je suis une île et j'ai faim, mis en scène par Charline Grand.

Parallèlement à tous ces spectacles, Monique Lucas est aussi formatrice et intervenante dans différents milieux scolaires (école, lycées classe théâtre et aussi UPI, classe de seconde de détermination) elle propose aussi des stages dans le milieu carcéral et psychiatrique ; elle travaille régulièrement avec des neurologues dans le cadre de leur formation.


Extrait d'une photo de Caroline Ablain : Monique Lucas dans Je suis une île et j'ai faim.