L'auteur-performeur Nicolas Richard s'est proposé d'animer un atelier d'écriture autour de la poésie sonore, une forme d'atelier qu'il a déjà eu l'occasion d'animer à plusieurs reprises.

date samedi 5 février 2011 (7 heures)
financement inscription des participants / Théâtre du Cercle
lieu Théâtre du Cercle, Rennes

objectifs de l'atelier Amener les participants à écrire des courts textes à partir de consignes et d’exercices tirés de textes poétiques, et d’enregistrements sonores (par exemples le poème sonore Vaduz de Bernard Heidsieck, extrait d’une lecture d’une Phrase pour ma mère de Christian Prigent, Passionnément de Ghérasim Luca…).
Un autre objectif de l’atelier est donc également, à travers ces exercices tirés de textes poétiques, de présenter aux participants quelques aspects de la poésie moderne et contemporaine, de leur faire découvrir des formes poétiques pour lesquelles la question du vers et de la rime (à laquelle on s’associe généralement la poésie) s’efface au profit de la dimension rythmique et sonore du poème.
Enfin, la lecture à voix haute n'a pas été oubliée via un travail sur toutes les composantes qui entrent en jeu quand il s’agit de lire son texte à voix haute : diction, articulation, rythme, vitesse de lecture, souffle… Il s’agit de donner aux participants des outils simples pour lire à voix haute et pour peut-être trouver pour chacun une manière spécifique de lire son propre texte. L’utilisation d’un micro et la possibilité d’enregistrer ces lectures ont permis de voir comment le son d’une voix amplifiée peut faire bouger sa propre écriture, et comment les effets sonores d’un texte peuvent être imprimés par l’amplification de la voix, et la manière qu’on a de le lire.